TEXTE D’ORIENTATION DE LA FMDL

ÉDITION NOVEMBRE 2019

Le texte d’orientation correspond aux projets et aux valeurs de la FMDL. Il s’agit d’un texte pensé et rédigé par nos bénévoles sur lequel toutes nos actions du prochain mandat seront basées. Cependant, ce sont bien les MDL qui décident de son application ou non, en proposant des amendements si elles le souhaitent et en votant lors de l’Assemblée Générale !


Pour proposer tes amendements envoie un mail à : presidence@federation-mdl.fr ET dg@federation-mdl.fr

Introduction

En lycée général, technologique, professionnel, d’enseignement adapté ou agricole, chaque lycéen·ne a la possibilité de s’engager dans sa Maison Des Lycéen·ne·s (ou son ALESA). Ces associations sont accessibles à tou·te·s, adaptables à chaque projet, chaque talent, chaque motivation. La MDL est une porte d’entrée vers l’engagement pour de nombreux·ses lycéen·ne·s. C’est aussi une école de formation, héritière des mouvements d’éducation populaire, permettant d’acquérir l’expérience d’un premier engagement associatif. 

C’est bien souvent au lycée que nous menons nos premières expériences d’engagement. Le développement des MDL s’inscrit dans une démarche d’autonomisation de la jeunesse, dans un cadre d’engagement novateur et émancipateur. Elles nous bâtissent comme elles nous permettent de nous exprimer en tant que citoyen·ne·s à part entière.

La FMDL défend également l’autonomie des MDL, qui est nécessaire pour qu’elles puissent susciter notre engagement en leur sein autant que mener des projets qui nous touchent et nous correspondent vraiment. De cette manière, ces structures lycéennes contribuent à l’amélioration de nos espaces de vie au sein des lycées mais ont aussi vocation à avoir un impact à l’échelle de l’ensemble de la société, à travers notamment les valeurs qu’elles véhiculent. Ainsi, les MDL se saisissent de problématiques et d’enjeux sociétaux qui nous tiennent à cœur. Les MDL, par essence, sont actrices de la transformation sociale. Elles participent à un double mouvement d’éducation populaire et d’économie sociale et solidaire.

Nos associations possèdent un large spectre d’engagement et une grande diversité socioculturelle par la jeunesse qu’elles touchent. En tant que lycéen·ne·s engagé·e·s dans la FMDL, nous avons la responsabilité de considérer l’enjeu générationnel auquel nous sommes confronté·e·s. Notre action doit contribuer à transformer la société pour la rendre meilleure. A ce titre, l’enjeu environnemental est primordial. Nous subirons les (in)actions du passé et du présent, c’est pourquoi nous avons fait le choix d’agir par nous-mêmes et de refuser le fatalisme et l’attentisme. 

Etre lycéen·ne, c’est vivre et évoluer en partie dans la mini-société qu’est le lycée, où le vivre ensemble doit être construit au quotidien. Nous sommes encore trop nombreux·ses à avoir la boule au ventre à l’idée d’aller en cours le matin. Harcelé·e·s, discriminé·e·s, oppressé·e·s… Pour nous, cette situation n’est plus tenable. Par nos actions et celles de nos MDL, nous faisons le choix de changer les choses. C’est pourquoi là encore, la FMDL s’organise pour que son réseau et les MDL agissent comme de véritables organes de lutte contre la haine, les préjugés et la violence. C’est notamment à travers ses actions porteuses de valeurs et fédératrices que la FMDL peut structurer et harmoniser son réseau afin de développer des liens encore plus forts entre les MDL.

Cependant, aujourd’hui, au sein de beaucoup (trop) de lycées, les MDL ne sont pas développées. Les lycéen·ne·s et les administrations rencontrent des difficultés pour les créer et les mettre en dynamique. Le défi consiste à renforcer la structuration et les actions des coordinations existantes tout en développant de nouveaux réseaux partout en France.La FMDL ne peut se contenter de créer des rencontres inter-MDL, elle doit être basée sur l’action et porter ses propres projets. Sportifs, culturels, artistiques, humanitaires, solidaires ou citoyens, la FMDL s’organisera à chaque niveau pour faire œuvre de coopération et faire grandir l’ambition des projets lycéens. De plus, les MDL possèdent un potentiel énorme dans l’application de leur projet associatif. Elles ont tout pour monter des projets d’envergure, en adéquation avec nos convictions et nos besoins. Pour ce faire, la FMDL aspire à co-construire les outils et les moyens nécessaires à leurs ambitions. 

I – Porter l’aspiration de transformation sociale des MDL au niveau national

La FMDL est une force d’action nouvelle dans le paysage lycéen depuis 4 ans. Elle a apporté du dynamisme, mis en commun des initiatives et apporté des méthodes de fonctionnement innovantes. Nous avons mis notre enthousiasme et notre détermination au service de causes qui nous dépassent. Notre responsabilité est de construire sur ces bases pour pérenniser et développer notre impact. Pour cela, nous avons choisi, lors des ANMDL 2018, de structurer la FMDL en dossiers nationaux, réceptacles d’une dynamique qui débouche parfois sur des projets qui ont fait leurs preuves ou montré leur potentiel. Le 17 mai (journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie), les clean walk ou la semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme viennent s’ajouter à notre campagne de lutte contre les discriminations et à nos ANMDL. Afin de porter l’aspiration de transformation sociale des lycéen·ne·s membres des MDL, nous devons donner la priorité au renforcement de ces projets et à l’autonomisation des dossiers nationaux qui les supportent. La FMDL continuera à évoluer ainsi, en développant un grand panel d’actions et en solidifiant les projets emblématiques sur le long terme.

A – Agir pour l’environnement

1 – Le plus grand événement lycéen d’Europe pour le climat et l’environnement

Aujourd’hui, les questions climatiques et environnementales sont les sujets qui impactent le plus la jeunesse. En effet l’humanité produit plus de ressources que la Terre ne peut lui en fournir. Notre génération est au pied du mur, elle ne peut plus se permettre d’attendre pour agir, ou de déléguer à d’autres le soin de le faire, ou pas. C’est avec nos outils, les Maisons Des Lycéen.ne.s que nous nous mobilisons pour reprendre du pouvoir d’agir. 

C’est le sens des ANMDL 2019 qui ont pour thème phare la mobilisation pour le climat et l’environnement. Nous avons fait le choix de mettre le plus grand rassemblement lycéen d’Europe au service de cette cause. Après les marches historiques, partout en Europe et dans le monde, notre génération assume son rôle et est à la hauteur de son destin. Il s’agit maintenant de prolonger ce mouvement, dans tous les lycées, à notre échelle. Il ne s’agit pas de faire reposer sur les individus la responsabilité des impacts environnementaux de l’humanité. Nous savons que les choses se jouent à des échelles bien plus grandes. Cependant, il est nécessaire de faire entendre la voix des lycéen.ne.s et de récupérer du pouvoir d’agir. Remettre en cause ses propres préjugés, son mode de vie, interroger ses choix de consommation, c’est aussi prendre conscience. Nous revendiquons, en tant que mouvement associatif lycéen, l’importance du soft-power dans l’urgence du combat environnemental. C’est notre apport à un mouvement bien plus global qui vise à tout changer en une décennie.

 Les ANMDL ont été le rendez-vous de l’année pour la mobilisation lycéenne pour le climat et l’environnement. Mais nous ne voulons pas faire des ANMDL une finalité, pour nous, ce sera l’événement lycéen déclencheur de l’action des lycéen.ne.s dans leur MDL. Nous voulons construire avec les MDL un lycée plus responsable, qui se soucie de ses modes de consommations, qui trie ses déchets ou qui organise des clean walk. Nous nous devons nous mobiliser en tant que jeunes pour notre avenir et celui des générations futures.

2 – Sensibiliser à la gestion des déchets

Nous encourageons les lycéen.ne.s à s’engager en faisant des actions aux sein de leur MDL. La FMDL a choisi de soutenir le mouvement des clean-walks. Elles consistent à marcher pour nettoyer les rues encombrées de déchets, et à se mobiliser pour sensibiliser : par exemple, un mégot c’est 500 L d’eau polluée. En France environ un milliers de mégots est jeté par seconde, ce qui représente entre 30 et 40 milliards de mégots jetés par an. 

La FMDL souhaite développer les clean walk et encourage chaque MDL à en faire : il s’agit d’une action simple, efficace et facile à organiser. C’est pourquoi chaque année la FMDL organisera une journée des clean-walks lycéennes, pour amplifier et visibiliser ce mouvement. Le dossier national climat-environnement fera vivre cette dynamique tout au long de l’année grâce à des outils et à la valorisation des initiatives des MDL.

3 – Échanger et agir sur les enjeux environnementaux

La FMDL se donne également pour rôle d’aborder une grande diversité de sujets liés au climat et à l’environnement. La biodiversité est menacée du fait de l’activité humaine. L’adaptation au dérèglement climatique est devenu un sujet aussi important que la lutte contre le changement climatique, notamment dans les territoires d’Outre-Mer et dans les pays en voie de développement. Les questions énergétiques sont déterminantes dans l’impact environnemental. Les mobilités, des biens comme des personnes, croissent sans cesse et polluent toujours plus. L’alimentation est autant un enjeu en termes de santé que d’impact environnemental. Chacun de ces sujets est essentiel et les MDL peuvent s’en saisir, par des biais artistiques et culturels, par l’échange et le débat, par les actions de sensibilisation, par des actes concrets… La FMDL entend soutenir la mobilisation de toutes les MDL dans ce sens.

Les lycées sont des espaces propices à la réflexion, au débat et à l’action. Ancrés sur leurs territoires, ils ont un impact non négligeable sur la société. Les MDL peuvent entraîner tout leur lycée en montrant l’exemple, en créant des dynamiques, en convainquant… Elles assumeront leur rôle sociétal à leur échelle. 

B – Lutter contre les discriminations au lycée et dans la société

1 – Lutter contre les discriminations

La FMDL lutte contre les discriminations au sein des lycées au travers des MDL. La FMDL s’engage contre toutes ces discriminations, que cela soit les LGBTQIAP+phobies, l’handiphobie, le racisme, le sexisme, la psychophobie, le classisme… Il est essentiel que les MDL continuent d’être des outils de lutte contre les discriminations, puisqu’elles touchent directement les lycéen.ne.s en agissant au sein même des lycées à travers des projets concrets. Pour permettre cela, la FMDL, à travers le ossier National de lutte contre les discriminations, va porter des projets nationaux à réaliser à l’échelle des MDL tout en rendant plus accessibles ses outils contre les discriminations. 

Pour lutter contre l’homophobie et la transphobie, la FMDL a monté le projet du 17 mai. Cette journée nationale a permis la mise en place d’actions dans des MDL de toute la France, comme par exemple celle d’un ciné-débat, de stands de sensibilisation, de tables rondes. Les outils qui seront mis en place à l’occasion du 17 mai sont destinés à rester à disposition des MDL afin de poursuivre des projets et lutter tout au long de l’année, comme par exemple lors de la participation de la FMDL aux prides. Le projet du 17 mai sera perpétué et a vocation à s’étendre les années à venir. Il s’agit de l’un des projets phares de la FMDL sur l’année 2020. Un travail de fond sera réalisé avec les associations LGBTQIAP+ et avec le ministère et les élu.e.s CNVL pour créer un effet levier sans précédent. 

La FMDL préparera activement des actions dans le cadre de la semaine d’éducation et de lutte contre le racisme et l’antisémitisme en mars, suite à une première participation cette année. Elle constituera un point de fixation pour les MDL qui seront appelées à se mobiliser et pour la FMDL qui mettra en oeuvre des outils et organisera un temps fort au niveau national. 

Le Dossier National sport a pour ambition de lutter contre l’handiphobie et pour l’inclusion sociale en organisant un tournoi inter MDL handi-sport. A travers des activités sportives organisées par les MDL d’un même territoire, nous cherchons à déconstruire les stéréotypes liés aux handicaps, tout en permettant des rencontres diversifiées de lycéen.ne.s de milieux différents.

2 – Lutter pour l’égalité entre les femmes et les hommes

L’égalité femmes/hommes est une thématique essentielle et fondamentale de la FMDL. Le sexisme et les violences sexuelles sont banalisé.e.s au quotidien et nous voulons lutter contre toutes les inégalités liées au genre. 

La lutte pour la déconstruction des stéréotypes de genre, qu’ils soient féminins ou masculins, est l’un des objectifs principaux pour ce mandat. C’est en déconstruisant les schémas de dominations intériorisés que nous parviendrons à améliorer cette thématique.

Comme la FMDL prône l’égalité entre les femmes et les hommes, elle se doit d’agir comme un exemple. Nous avons donc mis en place différents moyens afin d’améliorer la situation à la FMDL. Tout d’abord, la parité institutionnelle est respectée, c’est à dire qu’il y a autant de femmes que d’hommes au Conseil d’Administration et au bureau. Ensuite un observatoire de l’égalité femme/homme a été mis en place et est amené à être reconduit afin de constater l’évolution sur le long terme. Les résultats de cet observatoire montrent que de nombreuses inégalités persistent dans la FMDL notamment dans la prise de parole et les responsabilitées confiées. Améliorer l’égalité femme/homme dans ces domaines implique un réel changement de mentalité. En conséquence, la FMDL a décidé de créer des outils permettant la libération de la parole des femmes : des ateliers de déconstruction de stéréotypes de genre ainsi que des tours de prise de parole paritaires. Nous veillerons également à ne pas attribuer les responsabilités de manière genrée. Ensuite, nous voulons étendre à toutes les Maisons des Lycéen.ne.s cet engagement. Cela passe par la formation des lycéen.ne.s lors d’événements FMDL, qui pourront à leur tour sensibiliser les autres élèves de leurs lycées. Au même titre que la Fédération des Maisons Des Lycéen.ne.s, les MDL doivent être des lieux de parité et de bienveillance dans lequel les femmes ont leur place. Les MDL peuvent mettre en place à leur tour leur propre observatoire. Nous souhaitons cette année, mener la journée de la jupe. Il s’agit par ce biais de remettre en cause les stéréotypes de genre. Cette journée a pour but de s’étendre grâce aux MDL à tou.te.s les lycéen.ne.s. Afin de faciliter la prise d’initiatives par les MDL, nous créerons un espace spécial sur le site internet de la FMDL disposant d’outils de mobilisation, à l’image du projet du 17 mai. La FMDL sera également mobilisée le 8 mars pour la journée internationale pour les droits des femmes. Elle y proposera des initiatives à destination des MDL. 

3 – Mise en place du cadre safe

Le cadre safe est un cadre unique qui donne sa spécificité à la FMDL. En effet il constitue un espace de déconstruction des schémas de domination sociétaux. Son rôle est de permettre aux bénévoles de la FMDL d’évoluer dans un cadre bienveillant, sécurisant et sécurisé. La FMDL lutte contre toutes les discriminations, quelles qu’elles soient. Chaque bénévole est libre d’être qui iel est sans avoir à craindre de jugement ou de violence. Le cadre safe se manifeste par la mise en place d’outils : groupe de parole, personnes de confiance, tours d’inscrits, bienveillant.e.s / bienveillé.e.s. Le cadre safe aide par conséquent au développement de l’épanouissement personnel des bénévoles en créant un refuge et une véritable bouffée d’air. Le cadre safe doit aussi s’étendre hors du cadre de la FMDL, et grâce à des outils, similaires à ceux utilisés au sein de la FMDL, les lycéen.ne.s seront en possibilité d’instaurer le cadre safe au sein de leurs MDL.

C’est aussi un outil de prise de conscience efficace qui doit déboucher sur la conviction qu’il est possible de changer durablement la société.

C – Développer l’action des Dossiers Nationaux

1  – Via l’ESS et la solidarité

a) Économie Sociale et Solidaire

Les MDL prônent l’ESS dans leur statuts via des valeurs telles que la démocratie, la lucrativité limitée ou la participation des membres. C’est une manière de monter et de développer des projets, protégés par des statuts et légitimés par un projet politique sans cesse remis à jour par le collectif qui les porte. Les MDL, de par ce qu’elles représentent dans la vie lycéenne et les valeurs qu’elles portent dans leur statuts associatifs font partie de l’ESS.

La FMDL facilite la prise de conscience collective des lycéen.ne.s sur cette thématique via des formations mises à disposition. Elle met également en oeuvre des projets de coopération à grande échelle qui facilitent les actions économiques des MDL comme la vente de photos de classes, le développement de cafétérias ou la vente de goodies.

Le projet Mon ESS à l’Ecole, porté par l’ESPER, pourra venir en soutien à cette dynamique en continuant la construction du “100% cafet”, l’objectif est donc que tous les lycées possèdent une cafétéria gérée par les lycéen.ne.s sur une région test. La Fédération compte développer l’ESS via des partenariats mais aussi via l’organisation d’événements et de projets pendant la semaine de l’ESS à l’école en mars prochain. Cette semaine sera, pour les MDL, l’occasion de mettre en valeur leurs actions associatives auprès des lycéen.ne.s de leurs établissements. 

b) Solidarité

Une des valeurs phares de la FMDL est la solidarité. La FMDL à une vision de la solidarité portant sur le partage et non pas sur la charité née d’une pitié condescendante. Le partenariat avec le Secours populaire français a vocation à traduire cet état d’esprit. 

Les lycéen.ne.s et les MDL s’inscrivent dans la société toute entière. C’est pourquoi nous devons agir pour qu’elle soit plus solidaire par les actions que nous menons. Nous souhaitons pleinement exploiter le potentiel du partenariat avec le SPF en le valorisant auprès des MDL et en le mobilisant au sein de nos propres événements. Les MDL et la FMDL doivent participer de leur mieux à travers différents modes d’action notamment la mise en place de maraudes, de collectes de vêtements ainsi que de nombreux autres événements.

Une bonne condition de vie est propice à la réussite et à l’engagement lycéen.ne.s. La FMDL souhaite réfléchir au rôle des MDL dans la solidarité inter-lycéenne. La solidarité repose sur une forte cohésion entre les membres des MDL et de la FMDL autant que sur l’entraide et l’idée qu’une personne aidée pourra à son tour aider. Une réflexion pourrait être menée avec le SPF pour mettre en place des projets solidaires dans les lycées tels que la collecte ou la distribution de protections menstruelles à destination des lycéen.ne.s.

2 – Porter un message culturel et artistique

Bien que la vision artistique soit différente suivant les cultures, tout le monde possède une sensibilité à l’art et se nourrit d’apports culturels. La culture, matériau de base de la construction des sociétés, et l’art, aident à élargir notre regard sur le monde. C’est pourquoi la FMDL souhaite que les arts et les cultures puissent être accessibles à tou.te.s. C’est indispensable afin que chacun.e puisse se sentir à sa place dans nos associations. Nous souhaitons ainsi promouvoir l’échange autour de sujets artistiques dans le but de partager nos différents projets et idées. Les arts et les cultures peuvent, aussi, être perçus comme un moyen d’échange.

Pendant ce prochain  mandat, la FMDL s’engage à développer des projets d’arts et de culture pour saisir ces notions et les ouvrir à un nombre de lycéen.ne.s plus important notamment en incluant ces dimensions dans ses propres événements.La FMDL considère que “la culture” ne se limite pas à une culture élitiste et s’attachera autant à valoriser les cultures populaires qu’à donner accès à chaque lycéen.ne à d’autres cultures que les siennes en lui apportant des clés de lectures et de compréhension. 

Les MDL sont à l’origine de créations culturelles et artistiques. Ces projets ont malheureusement une visibilité faible, les événements lycéens n’étant souvent pas assez valorisés. La FMDL a pour ambition de développer la diffusion de ces projets à l’aide de sa communication, son objectif  étant d’inspirer de nouveaux projets, d’en favoriser la création et donc de dynamiser les MDL. Nous voulons créer des outils numériques et techniques pour une communication autour de ces projets, telles que des retranscriptions des événements sur les réseaux de la FMDL. Les liens unissant les MDL seront, dans cette mesure, renforcés.

3 – Aborder les question de santé au lycée

Les campagnes de prévention sont de plus en plus nombreuses mais semblent avoir du mal à toucher les lycéen.ne.s. Addictions, consentement, contraception, ainsi que de nombreuses autres thématiques sont au coeur de notre quotidien. En effet, c’est autant de thématiques qui nous importent et qui doivent être traitées. Sur des bases d’éducation populaire, la FMDL compte lancer des campagnes de sensibilisation et mettre à disposition un kit sur la prévention santé afin que les MDL deviennent de réelles relais de références sur la sensibilisation. La FMDL s’engage également à développer des partenariats régionaux en se rapprochant notamment de la MGEN. La FMDL encourage et accompagne les MDL dans la réalisation de projets liés à la prévention santé telles que des campagnes de communication ou des interventions en milieu scolaire.

II – Développement et structuration du réseau 

La FMDL a pour but premier de mettre en réseau les MDL. Il s’agit à la fois du premier moyen de développement des MDL et de l’expression de leur rôle sociétal. Ce réseau est à l’image des MDL: inclusif, basé sur un grand nombre de causes et d’engagements. Il est source d’innovations et de vitalité pour la FMDL. Cependant, beaucoup reste à faire et il est parfois difficile de faire face au turnover constant. La construction d’un réseau stable, s’appuyant sur un grand nombre d’académies, sur des bases financières plus solides et sur un tissu de partenaires fourni, est le principal objectif des prochains mandats.

Ce réseau se base autant sur des lycées généraux que sur des lycées technologiques ou professionnels. Il intègre les MDL, les ALESA ou toute autre association qui partage les mêmes valeurs et qui se structure de manière similaire. Une attention particulière à l’inclusion de chaque territoire et à ses besoins propres doit être apportée. Au coeur de ce réseau, la place des MDL adhérentes est à repenser. Elles doivent acquérir une plus grande autonomie dans leur propre développement et être largement intégrées à toutes les étapes du processus démocratique de la FMDL. La création d’une communauté, basée sur un sentiment d’appartenance des MDL au collectif des MDL est le second objectif essentiel au développement de la FMDL. 

A – Un réseau au service du développement des MDL

1 – Etat des lieux

Grâce aux efforts cumulés de la FMDL et de ses partenaires, les créations de MDL se sont multipliées durant les 5 dernières années. Cependant, 20% des lycées possèdent encore un FSE, ou n’arrivent pas à créer leur MDL par manque d’information sur le sujet. Certaines MDL sont gérées par les adultes du lycées.

Il y a encore beaucoup de travail pour parvenir à l’objectif d’une MDL autonome dans chaque lycée.  La MDL est la maison de tous les engagements. Elle permet aux lycéen.ne.s de créer des projets culturels, artistiques, sportifs, humanitaires, citoyens… Grâce à ses projets et à l’intérêt des lycéen.ne.s pour ceux-ci, elle inclut en son sein tou.te.s les lycéen.ne.s, ce qui permet une grande mixité sociale. Etant une association par et pour les lycéen.ne.s, la MDL est vectrice de valeurs et de questionnements propres à la jeunesse actuelle. Elle est donc une porte d’entrée dans l’engagement puisqu’elle permet, sur un modèle d’éducation populaire, de se construire une analyse politique. Elle apporte dans la création et la gestion des différents projets une grande autonomie qui ne peut être qu’une plus-value au quotidien des lycéen.ne.s.

Une MDL est donc le trait d’union entre un outil pédagogique et la traduction des aspirations sociétales des jeunes.

2 – Les outils pour faciliter l’autonomie de MDL 

Pour atteindre le 100% de MDL, la FMDL mets à la disposition de tou.te.s les lycéen.ne.s un ensemble d’outils pour encourager et faciliter la création de MDL. Tout d’abord nous proposons un ensemble de formations de gestion de MDL, notamment sur les différents rôles du bureau. Le but de ces formations étant de donner des conseils pour que les lycéen.ne.s s’en inspirent et créent leur MDL comme iels le souhaitent. Les différents temps d’échanges proposés par la FMDL ont aussi pour vocation de partager les expériences personnelles et les potentielles difficultées des lycéen.ne.s. 

Des outils comme le support mail et téléphonique à destination des MDL ou la FAQ sur le site internet seront mobilisés. Pour permettre de faire évoluer au mieux nos outils, la FMDL va proposer une enquête au Ministère de l’Education Nationale sur 5 académies représentatives de l’engagement lycéen pour avoir des informations plus précises que celles que nous avons jusqu’à présent, notamment sur le fonctionnement et l’autonomie des MDL.

Pour rendre ses outils plus accessibles et plus compréhensibles, la FMDL va réorganiser son site de façon à trouver plus facilement ces kits. Pour diversifier nos outils, l’objectif est maintenant de passer des fiches écrites à un format de vidéos en investissant dans le matériel adapté. Ces vidéos serviront notamment de témoignage ou de conseils pour s’appuyer de l’expérience des autres MDL pour propulser les MDL naissantes. 

 3 – Valoriser les projets des MDL

Lorsqu’une MDL prend part à un projet, la FMDL à pour but de valoriser ses actions sur les réseaux. Cette valorisation permet d’une part, de montrer les actions d’une MDL à d’autres lycéen.ne.s pour échanger sur les différents projets, et d’autre part, de valoriser auprès du grand public des projets concrets organisés par et pour les lycéen.ne.s. Il est important de montrer les projets d’une MDL lors d’une journée thématique, que ce soit pendant la semaine de l’ESS à l’école ou encore la journée nationale du clean walking lycéen. Le 10 mai, la FMDL a pu avoir des retours sur les cleanwalks de tout le territoire, ce qui a permis de montrer l’ampleur de l’implication de la jeunesse sur les thématiques environnementales. Valoriser les MDL c’est créer une dynamique de partage entre les MDL. Pour garder un contact régulier avec les MDL, la FMDL écrit tous les mois une newsletter dans le but d’informer sur les différentes campagnes et événement.

B – Développer le réseau des MDL

1 – Des coordinations académiques

Le développement des MDL est étroitement lié à leur mise en réseau. C’est pour cela que dès ses début, la FMDL à mis en place des Coordinations Académiques (CoAc) qui sont l’échelle d’action du réseau de MDL. Ces CoAc ont pour but de rassembler les MDL d’un même territoire autours de projets, d’objectifs communs et des valeurs de la FMDL. 

Les CoAc sont à l’initiative de projets qui peuvent être utiles à toutes les MDL de France. L’initiative du 17 mai (journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie) a été portée par la CoAc d’Orléans-Tours et rendue disponible au niveau national. De telles initiatives doivent continuer à être portées par nos CoAc afin de porter nos valeurs à des échelons locaux et nationaux. 

Les CoAc ont aussi été créées dans une volonté de se former mutuellement. Les forums académiques sont la base de formation et d’ancrage de la coordination car ils réunissent un territoire tout entier et permettent un réel avancement dans nos objectifs de structurations de réseau. 

Notre volonté est donc de continuer de développer ce réseau en créant de nouvelles coordinations académiques. C’est pourquoi la FMDL va mettre en place dans un maximum de territoires un.e ou plusieurs responsable.s de CoAc qui auront pour but de coordonner les actions de la FMDL sur le territoire. Ces responsables se verront épaulé.e.s par la FMDL notamment par un suivi renforcé de la part du conseil d’administration et par la diffusion du kit du responsable de CoAc/CoRe. 

La FMDL à le désir de se développer en Outre-Mer. En effet depuis la dernière édition des assises nationales, la FMDL a réussi à attirer de nouveaux.elles bénévoles venant de ces territoires notamment en Martinique ou à la Réunion, c’est une opportunité pour la structuration hors métropole de son réseau.

De nombreuses coordinations académiques sont déjà existantes mais un bon nombre d’entre elles manquent de structuration. C’est pour cela que la FMDL doit accompagner ses CoAc déjà existantes par des formations plus poussées pour permettre aux responsables d’assumer pleinement leur rôles. Cela s’effectue par un suivi plus renforcé de la part du conseil d’administration mais aussi par la mise en place de délégations locales qui accompagne les bénévoles en les conseillant et en les aidant au quotidien. Ces CoAc auront pour objectif de se redynamiser en organisant diverses rencontres académiques entre les différent.e.s bénévoles pour pouvoir ainsi former une équipe soudée qui pourra organiser une grande diversité de projets.

Enfin la FMDL souhaite renforcer le lien entre ses différentes CoAc tout en donnant plus de responsabilités à leurs responsables en continuant à les intégrer dans son CA et en créant une nouvelle instance, l’assemblée des responsables, qui aura vocation à impliquer chaque responsable de CoAc et de dossier national.

2 – Une structuration régionale comme outil de développement 

Les coordinations régionales s’établissent à partir des coordinations académiques développées dans une même région et à travers les bénévoles qui en font partie, qu’elles se composent d’une ou de plusieurs académies. Ces coordinations déclarées comme association sont l’échelle administrative du réseau des MDL. Au vu de leur statut associatif, elles peuvent accéder à des subventions venant des institutions régionales et des partenaires locaux qui accompagnent financièrement les CoRé mais aussi qui les accompagnent dans la construction des projets qu’elles souhaitent mener. En effet l’expérience de ces partenaires est précieuse au développement de la FMDL dans les territoires.

Le développement de l’autonomie des CoRe est la principale priorité en terme de développement de réseau pour la FMDL. Cela doit se traduire par un pilotage plus clair des CoRe, une plus grande autonomie d’action et une attention plus forte portée au développement de leurs moyens d’actions.

Les membres des différentes coordinations académiques doivent se réunir régulièrement afin de réfléchir à la mise en place de projets à l’échelle régionale comme par exemple les forums. Pour participer activement à la mise en forme d’une CoRe et à son développement, des week end de travail régionaux devront être organisés ponctuellement afin de concrétiser les projets voulus et continuer à structurer le réseau de la FMDL.

Pour les CoRe déjà structurées, l’embauche d’un.e salarié.e est envisagé afin de pousser au plus haut leur niveau de développement et d’autonomie. Celles-ci pourront également participer à l’élaboration des prochaines ANMDL à leur échelle. 

La FMDL mettra en place un suivi et des outils à destination des CoRe, notamment sur le plan de la gestion des partenaires et des questions administratives. De plus la FMDL doit mettre en place une équipe et si possible une délégation régionale fixe permettant la pérennisation du réseau régional. Afin de remplir ses missions la délégation régionale a besoin de formations spécifiques. Par ailleurs, le lien entre les délégué.e.s régionaux.les et le conseil d’administration devra être amélioré pour faciliter la synergie des régions.

La FMDL à une grande volonté d’avoir un maximum de CoRe sur l’ensemble du territoire. Pour atteindre cet objectif, la FMDL va mettre à disposition des bénévoles aspirant à créer leur CoRe un kit de création de coordinations. Ce kit contiendra des documents administratifs types, des formations et des fiches techniques aidant à la création de l’association. La FMDL se fixe comme objectif pour ce prochain mandat qu’au minimum trois nouvelles coordinations régionales voient le jour. 

3- Des actions au plus proche des MDL

Il est nécessaire de tisser des réseaux d’une plus grande proximité, c’est pour cela que dans les coordinations déjà bien structurées, des actions locales à l’échelle des bassins de vie et des départements seront organisées. Cela permet de toucher au plus près les MDL et de répondre à leurs besoins. Afin d’alimenter cet objectif, des rencontres locales entre les représentant.e.s de MDL doivent être organisées régulièrement pour pérenniser ce réseau naissant et continuer à créer des projets. 

C – Réseau National

1 – Des outils pour fédérer les MDL

La FMDL a pour but de favoriser le développement d’un réseau national de MDL. Ainsi, les MDL se dotent d’une capacité d’action décuplée, existent dans le paysage de l’engagement au niveau national, possèdent une capacité de plaidoyer et construisent un effet levier à l’échelle d’une génération.

Afin de fédérer les MDL, il nous faut construire une grande communauté autour de valeurs et d’objectifs communs. Cette action, engagée depuis plusieurs mandats doit être perpétuée. Cependant, il est nécessaire qu’une nouvelle dimension soit développée : les outils d’appartenances communautaires. Cela consiste à créer des outils qui auront pour rôle de marquer l’appartenance d’une MDL à un collectif et à lui donner les moyens de profiter des bienfaits de ce qui a été construit collectivement. Ainsi, la FMDL favorisera l’accès à toutes les MDL adhérentes à une adresse mail leur donnant accès à un espace numérique de travail permettant et stockage des ressources et la pérennisation d’année en année des MDL.

Un second outil sera à disposition des MDL : une plateforme coopérative permettant aux MDL de vendre leurs produits en ligne, comme les photos de classes ou les goodies. Elle permettra aux MDL de gérer plus facilement leurs commandes et, du fait de la mutualisation, d’accéder à des tarifs plus avantageux. Cet outil sera intégré à la refonte de notre site internet afin de le rendre plus intuitif et d’y intégrer toutes nos ressources accessibles.

La FMDL dispose d’un grand nombre de formations. Cependant, elles sont souvent peu abouties, mal rédigées ou perdues à travers le drive. Un travail de recensement des ressources internes à été effectué, cependant il est nécessaire de continuer ce travail de restructuration et de remise en forme de notre panel de formation afin qu’il soit plus facilement utilisable et mis à disposition des MDL adhérentes.

2- Adhésion

L’adhésion permet de mettre en place un réseau construit entre toutes les MDL de France. En effet, chaque MDL peut nous apporter grâce à son expérience une diversité de construction des projets qui nous aide à construire un réseaux solidaire qui respecte des valeurs et c’est grâce aux adhésions que la FMDL peut vraiment prendre son sens. De plus, adhérer à la FMDL permet l’accès aux outils de développement de réseau comme l’obtention d’une adresse mail FMDL ainsi que l’accès aux drives de travail. L’aspect communautaire de la FMDL est essentiel, c’est pour cela que nous souhaitons matérialiser l’appartenance des MDL à la FMDL. En effet, notre rôle est d’instaurer au quotidien un lien fort entre les MDL et la FMDL. Une grande réflexion sur l’appartenance des MDL à la FMDL, le suivi des adhésions, le lien aux MDL adhérentes et la réadhésion sera menée. Une campagne d’adhésion peut être mise en place pour faire connaître aux MDL ses réels apports.

3 – Les ANMDL vectrices de projets dans les lycées

Les ANMDL sont, depuis l’existence de la FMDL, le temps le plus fort de toute l’année. En effet, nous avons vocation à faire de cet événement un réel temps fort d’échange et de transmission des savoirs. C’est l’événement vitrine des MDL de France, qui donne à voir ce qu’il se fait de mieux dans le monde de l’engagement associatif lycéen. La quasi-totalité des académies, des territoires, des filières sont représentées, ce qui accroît la richesse des échanges. Les ANMDL permettent également de creuser des sujets de fond avec des associations spécialisées, des chercheur.se.s, des femmes et des hommes politiques, des lycéen.ne.s engagé.e.s… Cela se matérialise par des tables rondes, des formations, des temps de réflexion… Grâce à ces nombreux temps, la FMDL veut lancer une dynamique d’engagement nationale dans les MDL. Mais c’est en se basant sur les réflexions menées dans les ateliers et  dans les temps de rassemblements académiques que la FMDL veut constituer des groupes de travail soudés qui se concentreront sur un projets ou un territoire de la FMDL.

III. Construire une fédération qui catalyse l’engagement lycéen 

La FMDL, nourrie par les univers de l’éducation populaire et de l’économie sociale et solidaire, occupe une place particulière dans le monde de l’engagement lycéen. Chaque MDL a un potentiel fort d’inclusion et de mixité sociale. Ce sont des outils au service du développement de dynamiques collectives, de prises de responsabilités. Le rôle de la FMDL est d’accroître ces caractéristiques et de diffuser ces valeurs et ces pratiques.  L’ambition de la FMDL est à la hauteur des promesses qu’inspirent les MDL. Notre association doit pour se faire mettre en oeuvre des moyens nouveaux, trouver des ressources dans un paysage contraint et inventer des formats qui conviendront à tou.te.s.

A – Démocratisation

1- Accroître la place de l’éducation populaire

a) Au lycée

L’éducation populaire est un mode de partage horizontal des savoirs. C’est un mode de fonctionnement sans hiérarchie où chacun·e est valorisé·e pour l’apport de ses propres connaissances. Ce partage aspire au progrès social et repose sur 4 piliers : l’émancipation, la prise de conscience, le développement du pouvoir d’agir et la transformation sociale. Il s’agit, individuellement et collectivement, de s’auto-éduquer, de prendre conscience des rapports sociaux et de construire une force collective. L’éducation populaire est un ensemble de techniques à diffuser car elle est essentielle au bon fonctionnement des MDL. Elles constituent une porte d’entrée de l’éducation populaire dans les établissements scolaires qui n’y sont pas souvent habitués. Il existe donc un fort enjeu dans l’évolution des pratiques de l’Education Nationale, l’éducation populaire doit être en complémentarité des modes d’éducation traditionnels. La FMDL devra prendre sa part à ce chantier essentiel. Les MDL sont des associations indépendantes du lycée tout en y ayant leur siège social et la plupart de leurs actions. Elles ne sont pas uniquement des associations mais aussi des lieux de partage dans lesquels chacun.e apporte aux projets collectifs.

b) Au sein de la FMDL

La FMDL est la maison de tous les engagements lycéens. C’est elle qui représente toutes les MDL de France, intègre les ALESA et toutes les associations similaires. Elle met en place des événements divers tels que les forums régionaux, le camp d’été, les semaines de travail, les ANMDL… L’éducation populaire vit dans ces événements qui sont basés sur la rencontre et les partage.

Nos bénévoles ont un rôle important lors de nos événements. Il est nécessaire de leur donner une plus grande place afin de répondre à un besoin croissant d’horizontalité et d’incarnation individuelle des projets. Nous devrons nous adapter aux aspirations et compétences de chacun.e. Le partage des tâches et des responsabilités permet de parvenir à ces objectifs. 

Grâce à cette prise de responsabilité les bénévoles acquièrent différentes qualités telles que la prise de parole en public ou la capacité de structurer sa pensée. Gérer des pans de la FMDL permet de développer l’autonomie personnelle de chacun.e. Les formations, l’échange et le suivi que nous mettons individuellement en place permettent aux bénévoles de développer ces compétences ensemble. 

Nous nous devons d’adapter nos formations et le format de nos événements à tous types de public pour inclure les lycéen·ne·s des filières professionnelles, celleux de quartiers populaires ou les lycéen.ne.s qui s’engagent dans une ALESA pour qu’iels puissent facilement s’engager dans leur association. Pour ce faire, nous écrirons des formations de manière à ce qu’elles soient plus accessibles et nous aurons recours à une plus grande variété de formats pédagogiques. 

2. Faire vivre la démocratie au sein de la FMDL

L’Économie Sociale et Solidaire est une valeur de la FMDL qui est partagée entre tou.te.s ses bénévoles à travers des formations lors de nos événements. La FMDL fait partie intégrante de l’ESS. Au delà de son statut d’association, elle porte un projet résolument tourné vers une ambition de transformation sociale. Elle met en oeuvre en son sein une culture et un fonctionnement démocratique, sur le principe d’une personne valant une voix et sur une logique de coopération entre les MDL. La fédération organise la participation de chacun·e dans la conception du projet collectif jusqu’à son élaboration.

Durant le mandat précédent, la FMDL a voulu dynamiser son conseil d’administration pour améliorer son fonctionnement démocratique et la participation de ses membres. La FMDL se développent en nombre de bénévoles et en actions de manière importante d’année en année. C’est pour cela que la FMDL à besoin donner une plus grande importance au conseil d’administration et de mieux répartir la charge mentale de l’association. L’objectif est d’améliorer le principe de collégialité et renforcer le pilotage politique, qui s’étend et se renforce au conseil d’administration. Le bureau et le conseil d’administration sont voués à agir ensemble et à garantir l’action et le dynamisme perpétuel de la FMDL dans le respect de ses valeurs. Les membres du conseil d’administration bénéficieront de formations plus poussées seront désormais pleinement construct.eur.rice.s de la ligne politique de la FMDL. Iels  seront au centre des réflexions décisionnelles.  

Par ailleurs, une nouvelle instance, informelle dans un premier temps, sera créée. Il s’agit de l’assemblée des responsables qui a vocation à rassembler les responsables de coordinations académiques, de dossiers nationaux, le conseil d’administration et la délégation. Elle se réunira plusieurs fois par an pour impliquer chaque responsable dans les décisions collective, échanger les bonnes pratiques et se former. 

3. Développer l’engagement

a) L’engagement, moteur de la citoyenneté 

La FMDL a pour objectif de développer la citoyenneté de tou.te.s pour lutter contre les stéréotypes envers les jeunes. Ainsi, elle encourage à la participation à la démocratie et à l’exercice de la citoyenneté des lycéen.ne.s. La FMDL est aussi un moyen de faire un premier pas pour certain.e.s dans le monde associatif. En participant à l’action de sa MDL, chacun·e s’engage pour les autres, dans une optique de solidarité et d’action citoyenne. En étant bénévole dans la MDL, on s’implique pour faire évoluer la vie du lycée, pour ses pairs. La MDL est souvent la première expérience de l’engagement et une entrée dans le monde associatif qui construit la démocratie et la solidarité. Si chaque bénévole est capable de tirer une fierté de cet engagement, en saisir ses bénéfices politiques, une confiance en soi nécessaire à la participation citoyenne se développe.

Dans une optique similaire, la FMDL partage certaines valeurs avec le service national universel, tel que la mixité sociale, la valorisation des valeurs de la République et l’engagement lycéen. La FMDL questionne cependant l’éventuelle contre-productivité du recours à un système contraignant. La FMDL devra continuer d’apporter son expertise sur l’engagement lycéen et visera à construire une société de l’engagement librement consenti par ses prises de positions et ses apports aux réflexions et dispositifs mis en oeuvre. Ainsi, la FMDL pourra apporter une contribution au SNU afin de la rendre le plus apte possible à développer l’engagement lycéen sans barrières ni contraintes.

b) Accroître l’engagement au sein des MDL dans les lycées professionnels

Il existe des problématiques spécifiques au développement des MDL dans les lycées professionnels. On remarque une certaine difficulté dans lycées professionnels à la mise en place d’une MDL pleinement intégrée au réseau national et local. L’objectif de la FMDL est de mettre à disposition des MDL de lycées pro les outils et les moyen pour vivre le dynamisme et l’engagement lycéen, en passant outre les clichés. Nous sommes conscients que la participation de chaque MDL, en particulier de lycées pro est essentielle à l’enrichissement de la FMDL et à la pérennisation de ses valeurs.

Ces lycéen.ne.s issus de lycées pro ont tout autant le droit de participer au dynamisme de leur lycée en s’investissant dans leur MDL et en contribuant à la mise en place de nombreux projets. La FMDL, la maison de tous les engagements lycéens s’engage à lutter contre l’exclusion et la stigmatisation de l’engagement des lycéen.ne.s en lycées pro et à mettre à disposition les outils essentiels à la naissance de MDL actives en créant un mouvement d’engagement dans tous les lycées. 

La participation active aux événements publics et internes de la FMDL est le meilleur moyen pour faciliter la prise de responsabilité et la mise en confiance nécessaires à l’engagement durable des lycéen.ne.s en filière professionnelle. Pour intégrer les lycéen.ne.s de lycée pro, la FMDL voudrait demander leur expertise aux lycéen.ne.s ayant acquis des capacité professionnelles spécifiques. Ce serait un moyen de valoriser leurs compétences et leur engagement.

Afin de pallier aux difficultées liées aux emplois du temps des lycéen.ne.s en lycée pro, la FMDL met à la disposition des MDL différents outils pour les accompagner dans le développement de leur MDL même si iels sont peu présent.e.s au sein de leurs lycées. Dans le but de dynamiser leur MDL même en stage et continuerais à développer le réseaux créé au sein de ces instances. Pour permettre le développement des MDL spécifiques aux établissements professionnels, plusieurs rencontres pourraient être organisées à la manière d’un forum.

c. Inclure toutes les associations lycéennes au sein de la FMDL

La FMDL se donne pour objectif de toucher nettement plus d’ALESA durant les prochains mois. Une convergence devra être poursuivie afin de faciliter la coopération entre les ALESA et avec les MDL. Pour ce faire, un réseau d’ALESA doit voir le jour au sein de la FMDL. Les autres associations lycéennes similaires seront également les bienvenues. Nous souhaitons réaliser un réel travail vis à vis des ALESA et toutes les associations lycéennes similaires, afin que nos outils leur soient réellement adaptés. La FMDL se doit d’être inclusive à tous les niveaux, ce pourquoi cela nous semble nécessaire. Toutes les associations lycéennes et les projets portés par les lycéen.ne.s doivent être valorisés. Alors la FMDL s’engagent à accompagner et à aider ces initiatives en encourageant la solidarité entre MDL

B. Ressources

1- Les formations 

La formation des bénévoles est essentielle pour le bon fonctionnement de la FMDL. Elle permet de construire se construire politiquement en intégrant les grandes valeurs de la FMDL. C’est en ayant des bénévoles formé.e.s que la FMDL peut diffuser les bonnes pratiques de fonctionnement dans les MDL. C’est ce qui fait vivre l’éducation populaire et l’ESS au sein même de notre fonctionnement pour transmettre et échanger sur l’évolution des valeurs de la FMDL. C’est en formant les bénévoles à avoir une bonne réflexion de fond que la FMDL peut assumer son rapide développement.

Pour améliorer et affiner constamment notre vision de la société, nous voulons enrichir et développer nos formations existantes. Mais aussi se concentrer sur des certaines thématiques plus en profondeur. Pour cela, nous voulons organiser plus quotidiennement des cursus de formations plus longs et plus complets sur un champ d’action précis, ces cursus peuvent être animé par des partenaires spécialisés comme le planning familial ou les AROEVEN.

Outre la nécessité d’avoir les bénévoles formé.e.s, les formations apportent des éléments qui permette de se construire individuellement autour des connaissances qui se partage dans la FMDL. Il y a des éléments qui serviront dans le quotidien des lycéen.ne.s et qui seront bénéfiques dans nos engagement futurs. 

2 . Solidifier nos partenariats

Les partenaires ont toujours eu une place importante pour la FMDL. En effet, lors de sa création, la FMDL a été aidée par des partenaires comme les AROEVEN, Fac initiatives, la Ligue de l’Enseignement ou l’OCCE que ce soit sur des questions techniques ou pour former les futur.e.s formateur.trice.s de la FMDL. Aujourd’hui, les besoins de la FMDL changent et les rapports avec ses partenaires également. Pour consolider les partenariats existants et en construire d’autres autour de valeurs transversales, la FMDL veut faire vivre un collège partenarial afin de pouvoir faire appel à ceux qui sont les plus concernés vis-à-vis des sujets évoqués, notamment pendant les CA. Les partenaires y auront donc un avis consultatif et constructif approprié à leurs compétences et leurs champs disciplinaires. Chaque projet important de la FMDL est appuyé par un partenaire majeur qui sera “référent.e” sur la question. L’objectif est de clarifier les thématiques et les projets avec les partenaires, en écrivant par exemple des convention ou en mettant en place des projets avec elleux. 

3. Accroître les moyens d’action

a) Financer l’action et le développement de la FMDL

La FMDL nécessite des moyens financiers pour son fonctionnement, l’enjeu est qu’elle puisse en partie s’auto-financer. Les adhésions sont un premier moyen d’autofinancement. Les évènements permettent aussi une part importante d’autofinancement, à travers la vente de goodies. La FMDL va aussi créer une boutique en ligne avec une gamme de goodies diversifiés tout en étant issus de partenariats respectant les valeurs de la FMDL. Ces partenariats, une fois conclus avec la FMDL, pourraient alors profiter au réseau des MDL.  Nous cherchons à faciliter l’accès à un financement durable et équitable par des partenariats à long terme pour nos événements à l’échelle nationale, régionale et académique. Pour cela, nous allons nous ouvrir à des partenaires privés respectant nos valeurs fondamentales pour se financer sous forme de mécénat. Puis, grâce à nos partenariats ESS, nous voulons favoriser l’accès à des entreprises de produits dérivés afin de permettre à la FMDL et aux MDL de réaliser des projets plus facilement. Par ailleurs, nous voulons mettre en place un partenariat bancaire qui permettra à la fois aux responsables associatif.ve.s mineur.e.s d’ouvrir facilement un compte en banque et qui rapportera des fonds propres à la FMDL.

b) Communiquer dans et en dehors de la FMDL 

Une bonne communication est nécessaire à la FMDL, que cela soit en interne ou en externe. Tout d’abord, les réseaux sociaux sont l’essentiel de notre communication, et permettent de faire connaître nos actions et projets ainsi que de partager nos événements auprès du grand public et de valoriser les projets des MDL. La FMDL y consacre du temps et des moyens pour les développer de manière significative.

Le site de la FMDL est un outil essentiel de la communication de l’association. Il permet à la fois d’avoir une visibilité la FMDL et aux MDL d’avoir accès à différentes ressources. Les MDL ont accès à l’actualité et aux projets menés par la FMDL mais aussi aux formations, aux fiches techniques et aux kits accessible par toutes les MDL.

Dans l’évolution constante de la FMDL, la communication en interne est devenue l’enjeu quotidien pour que tou.te.s les bénévoles reste informer de l’avancé des projets au niveau national et local. Pour fluidifier cette communication, la FMDL va remettre en place les Bulletins Internes Généraux qui permettent d’avoir une vue d’ensemble sur toute l’association et les Bulletins Internes Régionaux qui ont pour but d’informer les bénévoles plus spécifiquement des avancés des projets locaux.

 c) Ressources humaines

En plus des moyens financiers et des outils de communication, les ressources humaines sont nécessaires pour accroître les moyens de la FMDL. Pour cela, nous souhaitons employer de nouveaux.elles salarié.e.s et services civiques, au national et pour certaines CoRe. 

Pour les CoRe, un.e salarié.e apporterait de nouvelles possibilités d’actions pour la région, une nouvelle expérience et un renouveau. Un.e salarié.e à temps plein pourra être pleinement consacré aux événements de la CoRe et permettra une gestion administrative expérimentée. 

Pour le national, un poste d’assistant de direction est instauré afin d’aider la délégation générale dans ses tâches. Nous souhaitons mettre en place la possibilité de faire son service civique à la FMDL. Cette nouvelle forme d’engagement serait intéressante et permettrait à de nouveaux profils de rejoindre notre association.  

4. Diversifier nos publics cibles

a) La place des personnels de l’éducation nationale auprès des MDL

Il apparaît clairement que dans certaines MDL, les Personnel·le·s de l’Éducation Nationale (CPE, Enseignant·e·s, Animateur·trice·s…) ont un positionnement qui inhibe le plein investissement des lycéen·ne·s du fait soit d’un excès de zèle, soit d’une réticence ou de craintes quant à la capacité d’autonomie des élèves. La FMDL se positionne depuis le début en soutien de personnels de l’Education Nationale afin qu’iels puissent trouver le bon positionnement, la posture d’accompagnement efficace qui favorise l’autonomie sans délaisser l’engagement lycéen. La FMDL se rapproche dans cette optique des DAVL, notamment dans le cadre des politiques régionales, afin d’améliorer les contenus de formation et les temps d’échange à destination des personnels. 

En soutenant les engagements de leurs élèves, et en les accompagnants durant les événements, les personnels peuvent avoir un impact positif sur la vision de l’engagement lycéen. Un parcours spécifique leur est constamment destiné durant les événements de la FMDL. Des temps d’échanges et de socialisation entre PEN pourraient y être envisagé pour permettre une meilleure cohésion entre des participant.e.s créer ainsi un réseau aussi au niveau des personnels en lien avec les lycéen.ne.s, au service du développement des MDL. Les formations à destination de ce public doivent être intégrées à des plans académiques de formation et au plan national de formation. Un kit à destination des personnels doit également être mis en oeuvre. A l’aide des DAVL, il serait possible de créer un parcours personnel plus adapté au PEN accompagnateur, la logique de coconstruction devant s’appliquer à chacun de ses outils. 

Au delà de la simple formation, un travail de valorisation de l’engagement au sein des MDL est à réaliser, sur les bulletins ou tout simplement dans l’attitude positive à adopter vis à vis de l’engagement. Les absences liées à la MDL doivent être justifiées de la même façon que celles liées au CVL. La FMDL prendra attache avec les CPE de chaque membre du CA afin de fluidifier la gestion des absences et du temps passé dans l’engagement. 

b) Créer un dialogue avec les responsables légaux.ales pour faciliter et valoriser l’engagement des lycéen.ne.s

Les responsables légaux.ales sont des acteur.rice.s majeur·e·s de l’engagement lycéen, iels peuvent nous soutenir autant que nous restreindre dans notre engagement. Par leur soutien, nous pouvons pleinement nous saisir des outils à notre disposition et en développer de nouveaux.

Nous remarquons au sein de la FMDL que beaucoup de responsables légaux.ales ne comprennent pas notre engagement dans la MDL et/ou la FMDL. C’est pour cela qu’il est important de leur démontrer que notre investissement est dû à notre propre volonté et qu’il nous permet de nous engager pour les autres et pour nous. Notre engagement défend des valeurs importantes pour le progrès social, pour vivre dans un cadre plus sain, plus égalitaire. L’engagement lycéen apporte une ouverture d’esprit, des habitudes de travail, des savoir-faire utiles dans la vie après le lycée.

En plus de préparer des éléments de communication sur ce qu’est la FMDL et les MDL, ainsi que leurs rôles, il serait intéressant de rentrer en relation avec des associations de parents d’élèves pour faire passer notre message à tou.te.s les responsables, dans le but de leur faire participer aux événements des élèves pour mieux reconnaître l’engagement lycéen. Ainsi, iels pourraient témoigner de l’utilité de nos engagements, de la compatibilité avec nos cours et être des soutiens actif.ve.s. Une participation d’un panel de responsables légaux.les aux ANMDL pourrait venir appuyer ces objectifs. Iels pourraient également relayer et soutenir des campagnes telles que celle sur la lutte contre les discriminations. Dans cet objectif, nous souhaitons mettre en place la création d’un guide destiné aux représentants légaux.ales, pour leur montrer et leur expliquer l’engagement de leurs enfants au sein de la FMDL. Celui ci serait en partenariat avec FCPE (Fédération de Conseils de Parents d’élèves).

5. S’ouvrir à l’international

La FMDL aimerait organiser un camp d’été international pour l’année 2020. Cet évènement a pour but d’encourager des échanges culturels et à ancrer une culture internationale au sein de la FMDL. L’enjeux de ce camp étant de constituer une part de l’identité de la FMDL, une ressource dans laquelle puiser pour la mettre au service de l’engagement lycéen et des projets ambitieux que nous voulons porter. Ce camp d’été servirait à tisser des liens entre les différentes participantes de tous pays confondus.

De plus la FMDL souhaiterait s’élargir à l’international pour faire entendre sa voix à plus grande échelle. Chaque thème, chaque dossier national de la FMDL a vocation à être irriguée par des apports internationaux. La FMDL inscrira notamment une dimension européenne et mondiale au coeur de ses ANMDL. Elle invitera régulièrement dans ses événements des lycéen.ne.s internationales.aux pour échanger et s’enrichir mutuellement.

Les Assises nationales des MDL approchent !

0
Jour
0
Heure
0
Minute
0
Seconde
Étiquettes: